Sortie du carnet n° 5 sur le clown de Jean Lambert-wild

 

Fièvres de clown consacré au clown de Jean Lambert-wild est le cinquième numéros des Carnets de Frictions.

Disponible à la commande et en librairies
https://www.revue-frictions.net/news/sortie-du-carnet-n0-5-sur-le-clown-...

Jean Lambert-wild alias le clown Gramblanc nous invite dans son jardin des langues. Poète qui aime à jongler avec les mots, à les ouvrir afin d’en recueillir la substantifique moelle, il peut rester immobile comme dans Coloris Vitalis de Catherine Lefeuvre, sa complice- double féminin, qui fait tout pour le maintenir dans cette position face aux agressions du monde, ou on peut le saisir en train de courir, toujours en pyjama rayé, petit chapeau vissé sur le crâne, valise à la main, vers un improbable destin, surveillé de près par Lorenzo Malaguerra, son ange gardien.

Dans tous les cas de figure (il les aura tous expérimentés, sur la terre, dans les cieux ou sur les océans), il y a chez lui toujours la même urgence de vie.

J.-P. H.

JEAN LAMBERT-WILD | Clown blanc, auteur, scénographe, intricateur scénique, poète en toutes choses, il dirige actuellement le Théâtre de l’Union à Limoges (Centre Dramatique national du Limousin) ainsi que l’Académie de l’Union, l’École supérieure professionnelle de théâtre du Limousin qui lui est rattachée. Ses dernières créations, En attendant Godot de Beckett, Richard III – Loyaulté me lie d’après le Richard III de Shakespeare, Dom Juan ou le Festin de pierre d’après le mythe de Don Juan et le Dom Juan de Molière, indépendamment de ses Calentures qu’il interprète la plupart du temps seul, lui valent une renommée internationale : ses spectacles tournent beaucoup aussi bien en France que dans le monde entier.