Année de naissance: 
1972
Qualité / métier: 
Dramaturge, Scénographe, Poète, Clown blanc
Pays: 
France

 

1 : Parcours

Son père, éleveur, sera à l'origine de la création, en 1979 de la Sica Révia, coopérative agricole à La Réunion. Il rejoint la métropole en 1990 et poursuit des études de philosophie à l’Université de Lyon III. Son professeur de latin, André Arcellaschi, l'encourage à monter des pièces de Plaute, Sénèque ou Gombrowicz. Il fera son apprentissage du théâtre auprès de différents maîtres de la mise en scène : d’abord Michel Dubois qui lui ouvre les portes de la Comédie de Caen. D’apprenti, il deviendra assistant à la mise en scène. Il sera ensuite assistant de Jean-Yves Lazennec, de Michel Simonot, de Philippe Goyard et de Matthias Langhoff durant plusieurs années.

En 1990, il écrit et met en scène Grande Lessive de Printemps qui sera présentée au théâtre de l'Espace 44 à Lyon. Cette aventure marquera le début de la construction de son Hypogée, œuvre complexe qui jalonne sa vie. 

En 1997, il rencontre Henri Taquet, directeur du Granit-Scène Nationale de Belfort. Il s’installe alors à Belfort. La même année, avec Catherine Lefeuvre,  il fonde la Coopérative 326. C'est la première tentative en France de regrouper plusieurs corps de métiers artistiques et techniques, à partir des principes de coopération, de partage et de mutualisation. La Coopérative 326, basée à Belfort tourne sur toute la France. Ses spectacles sont joués au Théâtre de la Colline, au Théâtre de l’Odéon, à la MC93 ou encore au Festival d’Avignon. Avec le compositeur Jean-Luc Therminarias, il crée le label 326 Music qui éditera plusieurs disques. 

En 2007, il est nommé par le Ministère de la Culture à la direction de la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie, fonction qu'il occupe jusqu'au 31 décembre 2014. Il y poursuit son travail de création, dont les spectacles sont diffusés en France et à l’étranger. 

En 2015 il est nommé par le Ministère de la Culture à la direction du Théâtre de l’Union -Centre Dramatique National du Limousin, et de l’Académie de l’Union - École Nationale Supérieure de Théâtre du Limousin, fonction qu'il occupe jusqu'au 31 décembre 2021. Il y poursuit son travail artistique et le développement des tournées de ses différentes productions en France, à l’étranger et surtout en Asie. 

En 2021, il reconstitue la Coopérative 326 dont il reprend la direction artistique. 

2: L’Hypogée

Les créations que Jean Lambert-wild propose questionnent la création dramatique contemporaine à travers des textes du répertoire classique et contemporain. Il collabore régulièrement avec des artistes venant d'autres disciplines comme le plasticien et dessinateur Stéphane Blanquet, la chorégraphe Carolyn Carlson, le plasticien Alexander Ponomarev, les jongleurs Jérôme Thomas et Martin Palisse, le réalisateur François Royet, les magiciens Thierry Collet et Marc-Antoine Coucke, l'informaticien Emmanuel Mâa Berriet ou encore le chanteur breton Yann-Fañch Kemener. 

Le théâtre qu’il défend est par essence un art multi «médium», le lieu où les codes de toutes les disciplines artistiques s’expriment et font sens. Il constitue alors pour chacun de ses projets un phalanstère de collaborateurs et place au centre de ses créations la mise en réseau de compétences artistiques, techniques, scientifiques ou universitaires, afin d’explorer de nouvelles perspectives pour l’art théâtral et l’écriture scénique.

Son Hypogée se compose de trois Confessions, trois Mélopées, trois Épopées, deux Exclusions, un Dithyrambe et 326 Calentures.  

Au fil des ans et des œuvres, il constitue ainsi une autobiographie fantasmée, corpus de l’Ecmnésie et des Calentures

L'Ecmnésie regroupe les Confessions, les Mélopées et les Épopées de son Hypogée ainsi que d’autres projets. 

Les Calentures quant à elles, sont des formes qu’il interprète avec son Clown en pyjama rayé. 

À ce jour, une cinquantaine de Calentures, 2 Confessions (Grande Lessive de printemps en 1990 et Crise de nerfs - Parlez-moi d'amour en 2003), 2 Mélopées (Mue en 2005 et La Mort d'Adam en 2010) et 1 Épopée(Splendeur et lassitude du Capitaine Marion Déperrier en 1999) ont été réalisées. 

2.1: L'Ecmnésie

L'Ecmnésie regroupe les Confessions, les Mélopées et les Épopées de son Hypogée ainsi que ses autres projets.

  • 1990 : Grande lessive de printemps - Première Confession de l'Hypogée, un spectacle de Jean Lambert-wild, création à l'Espace 44 à Lyon.
  • 1992 : La Naissance de la paix de René Descartes, un spectacle de Jean Lambert-wild et du Groupe 3, création à l'Université Lyon 3.
  • 1992 : Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, un spectacle de Jean Lambert-wild et du Groupe 3, création à l'Université Lyon 3.
  • 1993 : Les Bacchides de Plaute, un spectacle de Jean Lambert-wild et du Groupe 3, création à l'Université Lyon 3.
  • 1994 : Les Troyennes de Sénèque, un spectacle de Jean Lambert-wild et du Groupe 3, création à l'Université Lyon 3.
  • 1997 : Aquarium d’après Maison d'arrêt d’Edward Bond, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Café de l'harmonie – Lyon.
  • 1997 : V versus w, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Café de l'Harmonie à Lyon.
  • 1998 : Paradis, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Café de l'Harmonie à Lyon.
  • 1999 : Splendeur et lassitude du Capitaine Marion Déperrier, Épopée en deux Époques et une Rupture, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Granit - Scène Nationale de Belfort.
  • 2001 : Orgia de Pier Paolo Pasolini, un spectacle de Jean Lambert-wild & Jean-Luc Therminarias, création au Théâtre National de la Colline à Paris.
  • 2001 : Le Terrier, de Franz Kafka, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Granit - Scène Nationale de Belfort.
  • 2002 : Spaghetti's Club, un spectacle de Jean Lambert-wild & Jean-Luc Therminarias, création à La Filature - Scène Nationale de Mulhouse, puis présenté à la MC93 de Bobigny après des étapes de travail en Bulgarie et à Berlin.
  • 2003 : Crise de nerfs - Parlez-moi d'amourDeuxième Confession de l'Hypogée, un spectacle de Jean Lambert-wild & Jean-Luc Therminarias, création dans le cadre du Festival d'Avignon 2003.
  • 2005 : Mue, Un discours de Sereburã, accompagné d'un rêve de Waëhipo Junior et des mythes de la communauté Xavante d'EtênhiritipaPremière Mélopée de l'Hypogée, un spectacle de Jean Lambert-wild & Jean-Luc Therminarias, création au château de Saumane dans le cadre du Festival d'Avignon 2005.
  • 2005 : Nous verrons bien, un spectacle de Jean Lambert-wild, création au Festival Contre-Courant à Avignon.
  • 2006 : Sade Songs, une fable de Jean-Rémy Guédon, Stéphane Blanquet & Jean Lambert-wild, création à l'Allan -Scène Nationale de Montbéliard.
  • 2007 : A corps perdu, et Arrêt sur Image, un spectacle de Jean Lambert-wild créés dans la salle du Petit-Colombier de la Comédie Française, puis tournée en Afrique de l'Ouest.
  • 2008 : Le Malheur de Job, un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, Dgiz, Jérôme Thomas & Martin Schwietzkze, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2009 : Ro-Oua ou le peuple des rois, un spectacle de Jean Lambert-wild créé au Festival Contre-Courant à Avignon.
  • 2009 : Le Recours aux forêts, un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, Miche Onfray, Carolyn Carlson & François Royet, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie dans le cadre du Festival Les Boréales 2009.
  • 2010 : Comment ai-je pu tenir là-dedans ? d'après la chèvre de Mr Seguin d’Alphonse Daudet, une fable de Stéphane Blanquet & Jean Lambert-wild, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie, et nominé aux Molières 2010 dans la section "Jeune Public".
  • 2010 : La Mort d'Adam - Deuxième Mélopée de l'Hypogée, un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, François Royet & Thierry Collet, création dans le cadre du Festival d'Avignon 2010.
  • 2011 : L'Ombelle du Trépassé, un spectacle de Jean Lambert-wild & Yann-Fañch Kemener, création à la Maison de la Poésie à Paris.
  • 2011 : Nazarov le Trimardeur - Le miel, un spectacle de Jean Lambert-wild & Stéphane Pelliccia, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2012 : War Sweet War, un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, Stéphane Blanquet & Juha Marsalo, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2012 : La Sagesse des abeilles, première leçon de Démocrite, un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, Michel Onfray, Lorenzo Malaguerra & François Royet, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2012 : Mon amoureux noueux pommier, une fable de Jean Lambert-wild & Stéphane Blanquet, création au Théâtre National de Chaillot.
  • 2013 : L'armoire du Diable, spectacle de Jean Lambert-wild, création avec la troupe d'acteurs permanents du Théâtre National Hongrois de Budapest.
  • 2013 : Nazarov le trimardeur - Mon œuf, un spectacle de Jean Lambert-wild & Stéphane Pelliccia, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2014 : En attendant Godot, de Samuel Beckett, un spectacle de Jean Lambert-wild, Marcel Bozonnet & Lorenzo Malaguerra, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2014 : Splendeur et Lassitude du Capitaine Iwatani Izumi, spectacle de Jean Lambert-wild, Keita Mishima & Akihito Hirano, création au Shizuoka Performing Arts Center à Shizuoka.
  • 2016 : Richard III – Loyaulté me lie d'après Richard III de William Shakespeare, un spectacle de Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra, Stéphane Blanquet, Élodie Bordas & Jean-Luc Therminarias, création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique National du Limousin.
  • 2016 : Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès, un spectacle de Jean Lambert-wild & Lorenzo Malaguerra, création au Myeongdong Theater.
  • 2018 : Yotaro au pays des Yôkais, un spectacle de Jean Lambert-wild & Lorenzo Malaguerra, création au Shizuoka Performing Arts Center à Shizuoka.
  • 2019 : Dom Juan ou le Festin de pierre, un spectacle de Jean Lambert-wild & Lorenzo Malaguerra, création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique du Limousin.
  • 2020 : La Chanson de Roland, un spectacle de Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra & Marc Goldberg , création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique du Limousin.

2.2: Les Calentures

Ce sont les fureurs poétiques tantôt burlesques, tantôt tragiques que traverse son clown en pyjama rayé.

  • Ægri Somnia, Calenture n°2 de l'Hypogée, création à la piscine Georges Rigal à Paris, en collaboration avec le Théâtre National de la Colline en 2002.
  • Mon corps à la patrie, tes cendres au Panthéon, Calenture no 3 de l'Hypogée, création au Festival d'Avignon 2004.
  • Aphtes, Calenture n°4 de l'Hypogée, création à l'Espace Gantner de Bourognes (Territoire de Belfort) en 2000.
  • Car Je de Je, Calenture n°11 de l'Hypogée, création au Lycée Français de Singapour, Singapour en 2017.
  • Déclaration de Guerre, Calenture n°14 de l'Hypogée, création à L’Open Studio – Atelier de Paris CDNC, Paris en 2014.
  • My story is not a loft, Calenture no 17 de l'Hypogée, création au Festival d'Avignon 2005.
  • In Memoriam in spem, Calenture n° 18 de l'Hypogée, création à la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon en 1998.
  • Mon Savoureux, Calenture no 20 de l'Hypogée, création au Granit- Scène Nationale de Belfort en 2006.
  • Climat Calenture n°26 de l'Hypogée, création au Domaine d'O à Montpellier en 2012.
  • Le Mur, Calenture no 27 de l'Hypogée, création à l'IRCAM - Paris en 2002.
  • Dédicace, Calenture no 29 de l'Hypogée, création à la Chartreuse, Festival d'Avignon 2002.
  • Sourions au vent, Calenture N°36 de l’Hypogée, récitation à Etênhiritipa en décembre 2003.
  • Faites-le taire! Calenture no 41 de l'Hypogée, création au Festival des Escales Improbables à Montréal en 2006.
  • Petites peaux de confiture, Calenture no 47 de l'Hypogée création à l'Usine C à Montréal en 2012.
  • Éjaculation, Calenture n°54 de l'Hypogée, au Granit- Scène Nationale de Belfort en 2004.
  • Un clown à la mer, Calenture n°55 de l'Hypogée pour acteur, grand col bleu, pompon rouge et rêve de longue route, création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique du Limousin.
  • Pour la Saint-Valentin, Calenture N°56 de l’Hypogée, récitation au Théâtre de l’Union – Centre Dramatique du Limousin en 2017.
  • Le labyrinthe du Cicérone, Calenture no 59 de l'Hypogée création à l'Hôtel de Soubise à Paris avec la plasticienne Milène Guermont en 2012.
  • Comme disait mon père, Calenture no 65 de l'Hypogée, éditée par les Solitaires Intempestifs en 2009.
  • Ma mère ne disait rien, Calenture no 66 de l'Hypogée, éditée par les Solitaires Intempestifs en 2009.
  • Car cœur sur la bouche, Calenture no 69 de l'Hypogée, création à Lasalle College of the arts, Singapour en Mai 2017.
  • L'arbre à pyjamas, Calenture no 76 de l'Hypogée, création au Domaine d'Ô à Montpellier en 2012.
  • Vagabondages, Calenture n°78 de l'Hypogée, exposition photographique à Singapour, 2018.
  • Tête à tête, Calenture no 88 de l'Hypogée, création au Granit - Scène Nationale de Belfort, en collaboration avec l'UTBM en 2003.
  • Migraine, Calenture N°92 de l’Hypogée, création au Granit - Scène Nationale de Belfort en avril 2003.
  • In Blood we trust, Calenture no 97 de l'Hypogée, création au Festival d'Avignon 2010.
  • J’ai oublié le code, Calenture n°99 de l'Hypogée, création à Singapour en Décembre 2015.
  • Spectres de Printemps, Calenture n°111 de l'Hypogée, création au Lycée français de Singapour en 2017.
  • Space out space, vol en apesanteur, Calenture no 113 de l'Hypogée, création avec le CNES à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac en 2013.
  • Remember and don't forget to play, Calenture no 145 de l'Hypogée création au Festival des Escales Improbables à Montréal en 2006.
  • Noyade, Calenture no 201 de l'Hypogée, création au Festival des Escales Improbables à Montréal en 2006.
  • Le clown des Marais, Calenture n°225 de l'Hypogée, création au Voilah ! Festival à Singapour en 2016.
  • Le clown du ruisseau, Calenture n°226 de l'Hypogée, création au Lycée français de Singapour en 2017.
  • Le clown du rocher, Calenture n°227 de l'Hypogée, création au festival La route du Sirque à Nexon en 2017.
  • Le temps perdu, Calenture no 256 de l'Hypogée, création à la Comédie de Caen – Centre Dramatique National de Normandie en 2012.
  • L’impossible retour, Calenture N°324 de l’Hypogée, récitation dans la forêt de Lann er Heric en 2019.
  • Chantons sous la mort, Calenture no 325 de l'Hypogée, création au Festival des Escales Improbables à Montréal en 2006.

3: Un rayonement international

Ses créations lui valent une reconnaissance internationale.

Il collabore régulièrement avec des artistes internationaux comme l’artiste Silke Mansholt (Allemagne), l’acteur Jeremiah Mc Donald (États-Unis), le chanteur David Moss (États-Unis), l’actrice Jacqueline Humbert (États-Unis), le danseur et chorégraphe Juha Marsalo (Finlande), les danseuses russes Elena et Olga Budaeva (Russie), l'acteur Keita Mishima (Japon) le traducteur Akihito Hirano (Japon), le dramaturge et metteur en scène Marc Goldberg (Singapour.

Il entretient une relation artistique très étroite avec le metteur en scène Lorenzo Malaguerra (Suisse). Tous deux sont à l’origine d’un manifeste intitulé : La Grande Entente.

Il développe aussi un lien particulier et durable avec l’Afrique en travaillant régulièrement avec la comédienne burkinabée Odile Sankara (création de scènes nomades diffusées en France et dans une dizaine de pays africains), avec l’acteur et metteur en scène ivoirien Fargass Assandé, avec l’acteur ivoririen Michel Bohiri ou l’actrice camerounaise Yaya M’bilé Bitang. 

Il répond à l’invitation de Théâtres Nationaux qui lui commandent des textes dramatiques et des mises en scène pour leurs acteurs permanents, comme le Théâtre National Hongrois à Budapest avec son texte l’Armoire du Diable (2013), le Shizuoka Performing Art Center (SPAC) de Shizuoka au Japon avec Splendeur et lassitude du Capitaine Iwatami Izumi (2013) et, en collaboration avec Lorenzo Malaguerra, de Yotaro au pays des Yôkais (2019),  Le Myeongdong Theater - National Theater Company of Korea où il crée en collaboration avec Lorenzo Malaguerra,  Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (2016),

4: Le clown Gramblanc

Jean Lambert-wild vit avec son Clown blanc depuis plus de vingt ans. Ce clown nommé Gramblanc nourrit son travail d’interprète dans la plupart de ses spectacles. 

Il est d’abord apparu dans des situations de jeu extrêmes, appelées Calentures.  À travers ces Calentures, il se fracasse contre un mur, se noie au fond d’une poubelle, rêve et délire au fond d’une piscine ou survit par intraveineuse dans une cage de verre durant quarante-huit heures.

Gramblanc est souvent affublé d’un pyjama rayé, blanc et bleu. Par son dessin et ses couleurs, ce pyjama rayé le dote d’une dimension iconographique imposante de bande dessinée. Jean Lambert-wild conçoit ce Clown comme le ferait un illustrateur. 

Ce personnage étrange est un clown blanc moderne, une figure renouvelée par la poésie qu’il dégage et l’énergie qu’il déploie. Il y a une humanité mouvante et étrange qui fascine et dérange chez Gramblanc.

Jean Lambert-wild est le clown blanc de toutes ses Calentures (cf. liste des Calentures), mais il a également joué comme acteur dans les spectacles suivants : 

  • 1992 : Le personnage de Valentin dans Yvonne, princesse de Bourgogne,  de Witold Gombrowicz qu'il dirige et joue avec le "Groupe 3 ", troupe Universitaire de Lyon III.
  • 1993: Le personnage de Talthybius, dans Les Troyennes de Sénèque qu'il dirige et joue avec le "Groupe 3 ", troupe Universitaire de Lyon III.
  • 1996 : Le personnage du Soldat Dans L'île du salut, d'après La Colonie pénitentiaire de Franz Kafka ,que met en scène Matthias Langhoff,  création au Théâtre de la Ville à Paris.
  • 1997 : Le personnage du Boxeur, dans V versus W, l’Impossible retour et Migraine, à partir de ses textes qu’il met en scène avec sa première compagnie L’écharpe rouge basée à Lyon.
  • 2005 : Le personnage du Rêveur, dans Mue, Un discours de Sereburã, accompagné d'un rêve de Waëhipo Junior et des mythes de la communauté Xavante d'EtênhiritipaPremière Mélopée de l'Hypogée, spectacle de Jean Lambert-wild & Jean-Luc Therminarias, création au Festival d'Avignon.
  • 2010 : Le personnage de Jean dans La Mort d’Adam, spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, François Royet &Thierry Collet, création au Festival d’Avignon.
  • 2013 : Il est la voix de Georges Chapman dans Clinique d’un roi de Antoine Pickels.
  • 2014 : Le personnage de Lucky dans En attendant Godot de Samuel Beckett, un spectacle de Jean Lambert-wild, Marcel Bozonnet & Lorenzo Malaguerra, création à la Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie.
  • 2016 : Le personnage de Richard III  dans Richard III – Loyaulté me lie d'après Richard III de William Shakespeare , un spectacle de Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra, Stéphane Blanquet, Élodie Bordas & Jean-Luc Therminarias, création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique National du Limousin.
  • 2018 : Le personnage de La Mort dans Frida jambe de bois, mis en scène par Lorenzo Malaguerra avec la compagnie de l'Ovale, création au Théâtre du Crochetan.
  • 2019 : Le personnage de Dom Juan dans Dom Juan ou le Festin de pierre, un spectacle de Jean Lambert-wild & Lorenzo Malaguerra, création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique du Limousin. 
  • 2019 : Le personnage de Zizi Souflette dans Les cocottes en sucettes, mis en scène par Lorenzo Malaguerra avec la compagnie de l'Ovale, création au Théâtre du Crochetan.
  • 2020 : Le personnage de Turold dans La Chanson de Roland, un spectacle de Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra & Marc Goldberg , création au Théâtre de l'Union - Centre Dramatique du Limousin.

5: Pédagogie

Jean Lambert-wild enseigne régulièrement dans des classes d’art dramatique de Conservatoires mais aussi dans des Universités Françaises et étrangères.

Sorbonne-Paris IV, l'UTC – Université de technologie de Compiègne, de l’UTBM – Université de technologie de Belfort-Montbéliard, de l’ENSATT  - Ecole nationale des arts et techniques du théâtre à Lyon, à l’University of Texas à Austin- department of Art, The University CalArts à Los Angeles-Center for New Performance, California Institute of the Arts, et l’Université de Austin, au Iamas-University of technology de Tokyo, à La maison des artistes à Baguida  au Togo, à Sciences Po-Paris sur le thème : Fureur et Carnage dans le théâtre occidental. 

Il est aussi sollicité pour participer à des Colloques ou pour produire des textes critiques dans de nombreuses revues universitaires. 

En 2016, il initie à Limoges premier Festival international des écoles de Théâtre, appelé "Festival international L'Union des écoles. 

Très engagé sur la question de la diversité culturelle sur les scènes françaises, il est à l’initiative en 2019 d’une plateforme pour la formation à l’art dramatique dédiée aux Outre-mer. Elle a pour origine le souci d'apporter une solution concrète à un problème indéniable : les élèves comédiens des Outre-mer sont sous-représentés dans les écoles nationales d'art dramatique.

6: Scènographie

Jean Lambert-wild est le scénographe de toutes les créations de son Ecmnésie et de ses Calentures, mais il a également réalisé la scénographie d'autres projets : 

  • 1997 : Vater Land, de Jean-Paul Wenzel, un spectacle de Philippe Goyard, création au Granit -Scène Nationale de Belfort
  • 1998 : Combat de Nègres et de Chiens, de Bernard-Marie Koltès, un spectacle de Philippe Goyard, création au Granit, Scène Nationale de Belfort.
  • 2014 : Babel, After the war, de Xavier Dayer et Alberto Manguel, un spectacle de Lorenzo Malaguerra, création au Théâtre de Vevey.

7: Productions audiovisuelles

7.1: Filmographie

  • 2015 : Trace#2 Le mur, court-métrage écrit par Jean Lambert-wild et réalisé par François Royet 
  • 2016 : L'étoffe des rêves - chronique d'une aventure théâtrale , film documentaire écrit et réalisé par François Royet autour de la création du spectacle Richard III - Loyaulté me lie
  • 2018 : Trace # 1 Aegri Somnia, court-métrage écrit par Jean Lambert-wild et réalisé par François Royet
  • 2019 : Les dessous de Frida  - film documentaire écrit et réalisé par Christian Berrut, juin 2019
  • 2019 : Au-delà des mers, rêve de théâtre film documentaire écrit et réalisé par Marie Maffre
  • 2020 : Trace#3, court-métrage écrit par Jean Lambert-wild et réalisé par François Royet 

7.2: Enregistrements audios

  • 2020 : Il est la voix des épitomes pour les saisons #1, #2, #3, #4, #5, #6 et #7 de la série Le Théâtre brave le temps diffusée par France3 -Nouvelle Aquitaine32
  • 2021 : Un jour, un chapitre Lecture filmée pour les Scène du golfe de Si le Soleil ne revenait pas ! de Charles-Ferdinand Ramuz.

8: Bibliographie

8.1: Textes édités

  • 1998 : Splendeur et lassitude du Capitaine Marion Déperrier aux Éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-912464-39-2).
  • 2003 : Crise de nerfs - Parlez-moi d'amour suivi de Ægri Somnia aux Éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-84681-054-8).
  • 2005 : Mue - Première Mélopée - Un discours de Sereburã accompagné d'un rêve de Waëhipo Junior et des mythes de la Communauté Xavante d'Etênhiritipa aux Éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-84681-147-7).
  • 2005 : Se Tenir Debout, Entretiens avec Mari-Mai Corbel aux Éditions Les Solitaires Intempestifs(ISBN 978-2-84681-148-4).
  • 2009 : Spectres de PrintempsCollection Nervium (Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie).
  • 2009 : Demain le Théâtre: songes épars dans l'attente, aux Éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-84681-264-1).
  • 2009 : Comme disait mon père, suivi de Ma mère ne disait rien, Calentures no 65 et no 66, aux Éditions Les Solitaires Intempestif s(ISBN 978-2-84681-265-8)
  • 2009 : Le théâtre comme lieu où raconter l'Espace, dans la Revue Espace(s) du CNES, aux Éditions l'Observatoire de l'Espace (ISBN 978-2-85440-014-4).
  • 2010 : La Mort d'Adam - Deuxième Mélopée (Livre DVD) aux Éditions Les Solitaires Intempestifs(ISBN 978-2-84681-390-0).
  • 2011 : L'Ombelle du Trépassé (Accompagné de chants bretons recueillis par Yann-Fanch Kemener) aux Éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-84681-339-6).
  • 2012 : Ghost dance - Collection Nervium (Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie).
  • 2012 : Adresse à l'ami, dans le Manifeste Hédoniste, aux Éditions Autrement de Michel Onfray (ISBN 2746716127). 
  • 2012 : Ghost Dance - Remugles épars dans l'attente, et L’œil que je suis, dans la Revue Frictions no 20.
  • 2012 : L'Ombelle du Trépassé (Livre CD) aux Éditions Les Solitaires Intempestifs(ISBN 978-2-84681-381-5).
  • 2013 : Tout allait mieux autrefois, même l'avenir, dans la revue Frictions no 21
  • 2014 : Space Out Space, dans la revue Espace(s) du CNES Éditions de L'Observatoire de l'Espace (ISBN 978-2-85440027-4).
  • 2014 : Déclaration de guerre, dans la revue Ces cris gravés, Éditions du Chameau (ISBN 978-2-917437-52-0).
  • 2015 : Aux frontières du Royaume, dans la revue Frictions no 24.
  • 2015 : L'Armoire du diable, Une fable librement inspirée de contes tziganes, aux éditions Les Solitaires Intempestifs, (ISBN 978-2-84681442-3) 
  • 2015 : La stratégie de la bicyclette, préface de la revue Frictions "Critique dramatique et alentours" rédigée par Jean-Pierre Han 
  • 2015: A poetic experience of the world, dans la revue "Imagine 2020 - art and climat change - There is Nothing" rédigée par Claudia Galhos aux éditions Art in site. (ISBN 978-989-9597-6-1) 
  • 2016 : Richard III - Loyaulté me lie, suivi d'un essai de Raymond Geuss : Richard III, déchirement tragique et rêve de perfection aux éditions Les Solitaires Intempestifs (ISBN 978-2-84681-472-0).
  • 2016 : Discours d'Alexandrie, Revue Frictions n°26 - Printemps 2016
  • 2016 : La force atomique du fait divers, Revue Frictions n°27 - Hiver 2016
  • 2017 : Car cœur sur la bouche, extraits de poèmes, revue Catastrophes, revue électronique d'écritures contemporaines - 30 août 2017
  • 2017 : Mon amoureux noueux pommier, (Livre CD), Éditions Les Solitaires intempestifs, décembre 2017(ISBN 978-2-84681-507-9).
  • 2019 : The Brook's Clown, éditions Achates 360 (ISBN 9789811432293) 2019 : Fièvres de clown, éditions carnets de frictions, Jean Lambert-wild, 2019 ( ISSN 1298-5724).
  • 2020 : À la guerre comme à la guerre, éditions revue frictions N.32, Jean Lambert-wild, été 2020 (ISSN 1298-5724).
  • 2020 : La Chanson de Roland : La Bataille de Ronceveaux , nouvelle version de Marc Goldberg & Jean Lambert-wild (ISBN 978-2-84681-616-8).

8.2: Discographie:

  • Drumlike in salty bathtub - 326 Music CD326001.
  • Spaghetti's Club - "Le point de vue de Lewis Caroll" - 326 Music CD326005. 
  • Spaghetti's Club - "La Conclusion" - 326 Music CD326009. 
  • L'Ombelle du Trépassé - 326 Music CD326013.
  • Mon Amoureux noueux pommier - 326 Music CD 326014.

8.3 Travaux universitaires 

  • Phenomena, Cahiers de l’Espace, Espace Gantner 1999  (ISBN 2-915151-02-4).
  • Jean Lambert-wild – La scénographie high-tech, par Anne-Marie Lercher, revue L’Œil no 533, février 2002.
  • Le Théâtre ? Une coopérative d’artistes par Lucille Garbagnati, revue Coulisses no 25, janvier 2002 .
  • Al Dente par Hervé Pons, revue Mouvements no 24, novembre 2002.
  • Anges et chimères du virtuel par Corinne Pencenat, revue d’études esthétiques, 2002 (ISBN 2-908930-82-X).
  • Vers un théâtre des interfaces par Otto Sholtz, revue d’études esthétiques, 2002  (ISBN 2-908930-82-X).
  • Le théâtre comme art de la dépossession par Jean-Yves Lazennec, revue d’études théâtrales, Revue Registres no 8 (ISBN 2-87854-296-7).
  • L’art numérique par Edmond Couchot et Norbert Hilaire, Éditions Flammarion 2003 (p. 104- 105) (ISBN 2081225123).
  • Le réel, paradis perdu, par Mari-Mai Corbel, revue Mouvement no 20, mars-avril 2004.
  • Autour de Jacques Polieri : Scénographie et technologie, par Michel Corvin et Franck Ancel, Éditions de la BNF 2004 (ISBN 2-7177-2296-3).
  • Énergie du Grotesque – Crise de nerfs – Parlez-moi d’amour par Mari-Mai Corbel, revue Coulisses, no 30, mai 2004 (ISBN 978-2-8467-064-5).
  • Jean Lambert-wild par Chantal Boiron, Revue UBU – Scènes d’Europe no 32, juillet 2004.
  • Un théâtre d’auteur – L’univers de Jean Lambert-wild par Corinne Pencenat, Théâtre Public no 174, juillet-septembre 2004.
  • Œuvres à plusieurs, par Richard Conte, revue Plastik Automne 2004 (ISBN 2-85944-518-8).
  • Environnements virtuels et nouvelles stratégies actantielles par Valérie Morignat, in Études théâtralesno 30 /2004 - Arts de la scène, scène des arts. Vol. III (ISBN 2-930416-18-1).
  • Formes hybrides : vers de nouvelles identités, textes réunis par Luc Boucris et Marcel Freydefont, avec la collaboration d’Anne Wibo. Actes du colloque des 4 et 5 décembre 2003, organisé par le Centre d’études du XXe siècle de l’Université Paul-Valéry (Montpellier III). Publication : École d’architecture de Nantes - Centre d’études théâtrales de Louvain (ISBN 2-930416-18-1). 
  • Une techno-poétique par Mari-Mai Corbel, Revue Coulisses no 33, décembre 2004 (ISBN 978-2-84867-124-6).
  • Scientifiques de l’égarement par Judith Martin, Alternatives théâtrales, no 85-86 avril 2005 (ISBN 9782874280504). 
  • La Culture pour qui ? par Jean-Claude Wallach, Éditions de l’attribut, mars 2007 (ISBN 978-2-916002-02-6). 
  • Internet, un seisme dans la culture ? par Marc Le Glatin, Éditions de l’attribut, juin 2007 (ISBN 9782916002064).
  • La mise en scène contemporaine par Patrice Pavis, Éditions Armand Colin 2008 (ISBN 978-2-2003-4043-8). 
  • L’écriture à Avignon (2010) : vers un retour de la narration ? par Patrice Pavis, The IATC webjournal, 2010 
  • Manifeste Hédoniste par Michel Onfray, Éditions Autrement, avril 2011  (ISBN 2746716127).
  • L’Acteur et l’intermédialité. Les nouveaux enjeux pour l’interprète et la scène à l’ère technologique par Izabella Pluta, Édition L’Âge d’homme 2012 (ISBN 978-2-8251-4041-3). 
  • Théâtre du XXI siècle : Commencent par Jean-Pierre Ryngaert et Julie Sermon, Éditions Armand Colinjuillet 2012 (ISBN 2200271425). 
  • Raconter des Histoires – Quelle narration au théâtre aujourd’hui ? par Arielle Meyer, MacLeod et Michèle Pralong, Éditions Métis Presses avril 2012 (ISBN 978-2-940406-44-9). 
  • Bande-dessinée, animation, spectacle vivant par Sidonie Han, Revue Registres no 16 / 2013 (ISBN 2878545974).
  • Le metteur en scène et ses doubles, actes du colloque au Grü/Trasnstheater à Genève, Éditions Métis Presses novembre 2012.
  • La sainte apocalypse de Jean par Michel Onfray –préface de l’ombelle du trépassé (ISBN 978-2-84681-339-6). 
  • Scènes étrangères – War sweet war – Uspieni- Endormis, Izabella Pluta, Édition de la revue polonaise Teatr, 2013 
  • Yann-Fañch Kemener – chant de vision de Sophie Denis, Éditions Vivre tout simplement 2013. (ISBN 978-2-9535226-8-6).
  • Pour un Théâtre multimédiums - Dans la brochure Regard sur les rencontres Nationales THEMAA 2013, édité en décembre 2014 par l'association THEMAA dans le cadre des rencontres sciences et marionnettes.
  • La scène circulaire aujourd'hui, ouvrage dirigé par Romain Fohr et Guy Freize, Éditions L'entretemps, Avril 2015 (ISBN 978-2-35539-19-1). 
  • Noir, Lumière et théâtralité, Véronique Perruchon, éditions Septentrion, Presses Universitaires, 2016  (ISBN 9783757412855) (ISBN 9782757414644). 
  • Metteur en scène aujourd'hui - Identité artistique en question ? Ouvrage dirigé par Izabella Pluta et Gabrielle Girot Éditions Presses Universitaires de Rennes, 2017.
  • De la transmission (entretien avec Guillaume Hasson), éditions Revue Frictions n°29, hiver 2017-2018.
  • L’Acteur face aux mondes virtuels : limites et transgressions entretien réalisé par Izabella Pluta - Theatre in progress, 24 juin 2020 .
  • Voler en Apesanteur de Franck Lehot aux éditions Deboeck, Août 2020 (ISBN 9782807325852) 

9: Prix et récompenses

  • 1996 : Lauréat de l'Aide à l'écriture dramatique, Ministère de la Culture pour Splendeur et Lassitude du Capitaine Marion Déperrier.
  • 2000 : Lauréat de la Bourse Villa Médicis hors les murs (États-Unis) pour la préparation et l'écriture de Spaghetti's Club - "Le point de vue de John Cage".
  • 2009 : Bourse du CNL d'aide à l'écriture pour Tête perdue au fond de l'Océan - Première Mélopée.
  • 2010 : Nominé aux Molières Jeune Public pour Comment ai-je pu tenir là-dedans, d'après la chèvre de Mr Seguin d'Alphonse Daudet.
  • 2014 : Nommé au grade de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication.  
  • 2020 : Award for best Cover, Singapore Book Awards 2020, pour The Brook's Clown.
  • 2020 : Award for the book of the year, Singapore Book Awards 2020, pour The Brook’s Clown.
  • 2020: Gold Illustration and type des Honk Kong Design Award, pour The Brook's Clow.
  • 2020: Gold Graphic Design des Honk Kong Design Award, pour The Brook's Clown.
Presse 

novaplanet.com

Juin 2016

Festival International L’Union des Écoles @ Limoges

Chers Limougeauds et amateurs de théâtre des environs, on vous invite à découvrir la toute première édition du Festival International L’Union des Écoles qui se tiendra au Théâtre de l'Union dès la semaine prochaine. Des artistes du spectacle vivant venus de tous bords (Suisse, Géorgie, Canada, Côte d’Ivoire) seront là pour défendre l'infini des possibles inhérent à la création théâtrale de nos jours : aussi bien en revisitant des textes classiques qu'en mettant des créations contemporaines à l'honneur.

http://toutelaculture.com

Juin 2016

[Interview] Jean Lambert-wild, à l’occasion du Festival International L’Union des Ecoles, à Limoges

Du 14 au 18 juin, Limoges accueillera la première édition de L’Union des Ecoles, Festival International des Ecoles de Théâtre mettant en avant les formations supérieures pour apprentis comédiens, à travers, notamment, des spectacles mettant en scène des élèves de toutes nationalités.

La Scène

Avril 2016

L'académie de l'union

Depuis presque 20 ans, l'Académie de l'Union dispense un enseignement pluridisciplinaire et tourné vers l'international.

Sud Ouest

Février 2015

De la mer aux planches

Avant d'être homme de théâtre, Jean Lambert-wild était marin. C'était son rêve. Devenu aujourd'hui auteur, comédien et metteur en scène, il est à la tête du théâtre de l'Union à limoges. Drôle de virage?

France3 Limousin

Mars 2015

Jean Lambert-Wild, nouveau directeur du théâtre de l'Union à Limoges est l'invité de "La voix est libre" samedi 28 mars à 11h30

Metteur en scène, auteur, acteur, "performer" et scénographe, ce jeune quadragénaire au parcours atypique est désormais largement reconnu dans le monde du théâtre. Nous parlerons avec lui de son désir de rejoindre le Limousin, après avoir dirigé le Centre Dramatique National de Caen pendant 8 ans.

Info Mag

Février 2015

Je veux créer une biodiversité d'esprit

Inlassable curieux et véritable touche à tout, Jean Lambert-wild succède à Pierre Pradinas à la tête du Théâtre de l 'Union. Son projet ? Renforcer les coopérations entre les différentes structures culturelles régionales pour donner un souffle international au Centre dramatique limousin.

Critical Stages

Août 2014

Interview with Jean Lambert-wild, director of Comédie de Caen

This special interview issue of Critical Stages was organized to invite theatre practitioners to offer their opinions on this. You are one of the most important directors in France and in Europe. I would like to hear your honest, frank opinion about the current practice of theatre criticism. What element or aspect of theatre criticism do you still accept? And what others don’t you like?

L'est republicain

Août 2013

JEAN-LAMBERT WILD, AUTEUR, METTEUR EN SCÈNE, À LA POINTE

Il ne se dit pas Comtois mais Belfortain. Jean-Lambert Wild, né artistiquement à Belfort. Il y a fait ses premiers pas de metteur en scène, artiste associé au Granit de 2000 à 2006, grâce à Henri Taquet. Il y a laissé des racines. D’ailleurs, sa toute dernière création pour enfants s’inspire directement de l’époque où, en résidence à Belfort, il allait faire la sieste sous un fruitier, au sommet d’une colline de Danjoutin. « Mon amoureux noueux pommier », rappelle l’époque où, portant galoches et bretelles déjà, Jean-Lambert Wild apparaissait comme un jeune metteur en scène fougueux, atypique, expérimentant les nouvelles technologies et des voies inconnues.

togocultures.com

Juillet 2015

Mutation et réouverture du Studio Théâtre d’Art de Lomé

Le vendredi 17 juillet 2015, après cinq années d’inactivité, le Studio Théâtre d’Art de Lomé renoue avec sa principale mission qui est la formation des artistes de théâtre. Pendant sept jours, seize comédiens du Bénin, du Cameroun et du Togo se retrouvent à l’Annexe de la Maison des Artistes à Baguida pour suivre l’enseignement de Jean Lambert-wild, comédien, metteur en scène, auteur dramatique et Directeur du Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin et de l’Académie de l’Union – Ecole supérieure professionnelle de théâtre. Cette formation conçue sur le modèle de la formation continue est l’illustration du nouveau fonctionnement de l’école qui est en train d’opérer une véritable « mue » en délaissant provisoirement la formation initiale.

Theatral magazine

Septembre 2015

Jean lambert-wild Poète hyperactif

Né à la Réunion, Jean lambert-Wild rêvait d'être marin. Il a fini par rejoindre lamétropole et poser les bases d'une oeuvre théâtrale qui lui prendra toute sa vie.

Toute la culture

Octobre 2015

Quelle est votre addiction, Jean Lambert-wild ?

Le passionnant metteur en scène, directeur du Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin, édifie patiemment une œuvre de dramaturge, de performer, d’interprète et de directeur d’acteurs, où se retrouvent quelques obsessions. Lors des Francophonies en Limousin, on a voulu recueillir sa parole.

la lettre du spectacle

Novembre 2015

choqué par le montant de certaines productions

Avez-vous prévu un événement pour la COP21 ? On peut préférer s'inscrire dans un travail de fond. Depuis longtemps, je mène un t ravail sur les questions de l'environnement.

info-mag-annonce.com

Février 2016

Jean Lambert-wild : « L’Union : le plus grand bien pour le plus grand nombre »

Depuis le 1er janvier 2015, Jean Lambert-wild est le directeur du Théâtre de l’Union-Centre dramatique national du Limousin. Il est actuellement en tournée avec « Richard III-Loyauté me lie », qui rencontre un grand succès.

Artcena

Octobre 2020

Jean Lambert-wild (Ré)union

Le théâtre a toujours été le lieu de la diversité. S’est-il racorni ? C’est possible… Selon moi, ce racornissement est éminemment lié à la lutte des classes.